Teheran sous la brume

Entre ciel et terre, dans le vacarme de ses grandes avenues, sous son nuage de pollution, le passé de ses palais rejoint le futur d’une nation par ses enseignes lumineuses de marques internationales qui ont su s’imposer.

Bien que jeune en tant que capitale iranienne, Téhéran regorge de monuments importants du point de vue historique, culturel et architectural. Ne manquez pas une visite du musée Reza Abbasi et ses trésors. Plusieurs mosquées datent de l’époque Qadjare, comme la mosquée Soltani ou la mosquée Hajseyyed Azizollah. Au sein de la capitale iranienne se trouvent pas moins de dix-huit palais dans lesquels le Shah et ses commensaux donnaient de grandes réceptions. A l’image des oasis qui parsèment le désert iranien, Téhéran compte un grand nombre de vieux jardins, tels le park-e Laleh, qui appartenait aux résidences d’été de hauts fonctionnaires iraniens. Malgré l’embargo, Téhéran est une ville vivante, avec un trafic important dans lequel de grosses cylindrées tentent de se frayer un passage entre les taxis (certains réservés aux femmes). Le souk est central dans la vie des Iraniens. On y trouve de tout, des fruits, des pâtisseries, des parfums, des contrefaçons et même des sous-vêtements féminins très sexy.

Azadi monument and Milad tower

Ici plus qu’ailleurs vous croiserez la jeunesse d’une nation qui ose s’affranchir de quelques règles. Foulards à peine posés sur des chignons hauts, rouges à lèvres éclatants, manucures impeccables, baskets de grandes marques, mais une tunique longue ou un imper sur le jeans. L’entre-deux est quotidien, mais pour combien de temps encore. Téhéran, sous sa chape de pollution, mérite que l’on s’y arrête quelques jours pour les principaux musées et palais, mais pourquoi pas aussi, à quelque distance de la ville, pour voir les jeunes Iraniens s’amuser comme des gosses sur une paire de skis. La station de Tochal est à une heure de route du centre ville. Dépassez la tour Azadi, symbole de la liberté, construite en 1971, elle célébrait les 2500ans de l’empire Perse, et perdez-vous dans le tumulte de Téhéran. Entre ciel et terre, dans le vacarme de ses grandes avenues, sous son nuage de pollution, le passé de ses palais rejoint le futur d’une nation par ses enseignes lumineuses de marques internationales qui ont su s’imposer.

Téhéran

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *